Méditation avec Uruz

Ûruz provient de fer impur.

Le renne souvent court sur la neige dure.

 

Ur er af illu jarne;

opt loypr ræinn á hjarne

148067834_3609133015835194_6766943682086013873_n.jpg

Uruz est la rune de l'aurochs. Elle représente à la fois la création primordiale et la force brute. Dans ce sens, elle est en lien avec la vache Audhumla qui, en léchant la glace avant même la création du monde, libéra Buri, qui donna naissance à Bor, le père de Odin, Vili et Vé. Uruz est également une rune de fécondité et de guérison.

Pour tenter de comprendre ou bien de recevoir un message de Uruz, il m'a fallu de la patience. C'est en effet la première chose que j'ai perçu lors de mes méditions avec Uruz. La patience. Pourtant, il s'agit d'une rune de force brute... Mais la force se trouve aussi dans la capacité à être patient. Audhumla ne libéra pas Buri dès le premier jour. Elle libéra d'abord ses cheveux, puis le second jour apparu sa tête et enfin, le troisième jour elle libéra son corps entier.

La création est quelque chose qui doit prendre son temps.

Je pensais au début, que je n'arrivais pas à percevoir les messages de Uruz. C'était d'ailleurs le cas ; je ne les percevais pas. Pas tous. Uruz me disait d'attendre et de revenir plus tard.

Lorsque je revins méditer, quelques jours plus tard au même endroit, ce fut la même chose. Je fermais les yeux et tentais de percevoir le message d'Uruz. Rien. Puis, je compris qu'il suffisait d'ouvrir les yeux. La création était autour de moi. L'endroit que j'avais choisi pour méditer avait complètement changé depuis la première fois. Je devais le voir pour comprendre. La création primordiale était là, mais elle prenait son temps. Elle recouvrait tout ; la terre, les arbres, les pierres... et même moi, j'eus la sensation très agréable de faire partie de cette création primordiale.

Qu'est-ce que cela voulait-il dire ? Pourquoi me montrer cela ? Peut-être parce nous avons parfois l'impression que les choses n'avancent pas... qu'elles sont au point mort... Et pourtant, le mouvement de création est là, bien enclenché sans même que nous nous en rendions compte. Ce n'est pas parce que nous ne voyons pas le changement, qu'il n'existe pas. Les choses prennent leur temps. Le temps qu'il faut. Lorsque Audhumla commença à lécher la glace, cela ne se voyait pas mais le mouvement de création primordiale était enclenché et allait changer le destin de l'univers.

Et cette force... Cette force qui recouvrait tout. J'ai envie de dire, qui recouvrait le Tout. J'ai senti que Uruz était très liée à la Terre et à ce Tout qui nous relie les uns aux autres à l'Univers. Cette force, je ne l'avais pas senti la première fois, et pourtant elle était bien présente. Seulement, elle ne s'était pas encore développée.

La force d'Uruz est très puissante et paradoxalement, cette force brute est très subtile car nous ne la voyons pas immédiatement. Il faut être patient.

 

Mais je voulais quand même sentir la force et l'énergie de Uruz. Je voulais ressentir cette énergie créatrice, cette force primordiale. Je sentais qu'Uruz était liée à la terre ; celle sur laquelle j'étais assise mais aussi la Terre dans son ensemble. Elle était liée à la forêt qui m'entourait, aux arbres qui reprenaient peu à peu de la couleur et à la mousse verdoyante qui recouvrait leur écorce. Je voulais sentir cette énergie.

Je compris alors une chose que je savais déjà mais dont j'avais oublié le message. Cette énergie créatrice que je recherchais, elle était déjà en moi. Je suis le potentiel créateur, comme chaque être vivant l'est aussi. Je possède cette puissance créatrice, cette force brute. Je fais partie de cette terre, de ce tout qui nous relie. La puissance de la terre est aussi la mienne et je dois m'en servir pour créer. Nous possédons tous un immense potentiel de création ; nous devons l'utiliser et le mettre à profit. Pourquoi chercher une force extérieur alors qu'il y en a une en nous ?