Méditation avec Thurisaz

Þurisaz rend la femme malade.

Rares sont ceux qui se réjouissent du malheur.

 

Þurs vældr kvenna kvillu

kátr værðr fár af illu

150255311_3627301444018351_4722376434018830261_o.jpg

Thurisaz est une rune que j'appréhendais car elle peut être autant protectrice que destructrice. Rune de force et de protection, sa forme évoque une épine qui protège inconsciemment. Associée à Thor et au Mjöllnir, elle représente la résistance et le combat contre les géants.

Depuis le début de mon parcours de méditation, Thurisaz s'imposait parfois dans mon esprit. Comme si elle attendait que j'arrive jusqu'à elle. Même lorsque j'étais avec Fehu ou Uruz, l'image de Thurisaz n'était pas loin.

Désormais, j'étais là, entièrement disponible. Je sentis tout de suite que Thurisaz me demandait si j'étais vraiment prête. Évidemment que j'étais prête. Mais elle insistait. Elle me fit comprendre que je ne devais pas avoir peur de me faire mal. Si je souhaitais avancer, je ne devais pas fuir les obstacles, mais les affronter.

J'étais prête à les affronter.

 

Thurisaz me mena face à mes propres peurs. Elle n'a pas fait que me mener face à elles ; elle m'isola avec elles, me plongea dans la crainte et la solitude. Je me suis retrouvée complètement démunie. Je connaissais mes peurs... mais les assumer et mettre des mots dessus était encore autre chose. Je découvris ainsi que mes peurs n'étaient pas réellement celles que je pensais. Je pensais avoir peur de ne pas réussir à accomplir ce que je voulais accomplir... En réalité, ma peur réelle était que l'univers n'est rien prévu de grand à accomplir pour moi. La peur d'avoir une vie inutile et sans intérêt. Plus qu'une peur, c'était une réelle angoisse que Thurisaz me força à admettre.

Mon expérience avec Thurisaz ne fut pas très agréable. Comme pour chaque rune, j'avais décidé de me promener en nature pour trouver un endroit convenable et méditer avec elle. Avec Thurisaz, je ne trouvais aucun endroit convenable. Je me perdis. Pire que cela, j'étais perdue, en danger et confrontée à mes peurs. J'avais l’impression d'être tombée dans un gouffre qui allait m’avaler. Je vis le coté noir de Thurisaz qui me disait « Regarde ce dont je suis capable ». J'ai vu, j'ai paniqué mais j'ai pu reprendre mon calme.

N'est-ce pas normal de se perdre si l'on ne sait pas où l'on va ? C'est en tout cas ce que me fit comprendre Thurisaz. Si je ne sais pas exactement où je veux aller... il y a de forte chance que je me perde. Cela veut-il dire que je dois réfléchir à ce que je souhaite vraiment ? Au fond, qu'est-ce que je veux réellement ?

Mais Thurisaz a beau avoir ce coté sombre qui révèlent nos peurs les plus profondes, je me suis sentis tellement en sécurité que j'ai souhaité la garder longtemps avec moi. Elle possède ce coté protecteur et rassurant. Rassurant car elle donne une certaine combativité qui nous met en confiance. Elle fait ressortir notre volonté d'aller plus loin et de traverser tous les obstacles quels qu'ils soient.

Thurisaz représente la force et la détermination. Elle est très paradoxale car elle fait ressortir nos traumatismes enfouis mais nous demande de les accepter et d'en faire une force. En cela, elle fait peur et elle rassure à la fois.

Tout est une question de volonté.

JARA